News - Jeux Vidéo.

Nintendo DSi XL

Jeux Vidéo

Nintendo semble vouloir imiter Apple et son iPhone en sortant désormais chaque année une nouvelle version de sa console portable, la Nintendo DS. L’année passée je vous présentais la DSi avec sa double webcam, son lecteur de cartes mémoire SD et sa mémoire interne permettant de télécharger et installer des jeux. 12 mois plus tard voici une nouvelle variante: la DSi XL.

Comme son nom l’indique, la DSi XL est extra large: deux écrans de 10,7 cm de diamètre au lieu de 8,25 cm sur la DSi, pour un plus grand confort de vision qui réjouira certainement les joueurs les plus âgés. En conséquence, cette nouvelle console est environ 50% plus volumineuse et plus lourde. Son poids total de 314 grammes est encore plus élevé que celui de la première version de la DS (la grosse brique). L’autonomie est également revue à la hausse puisqu’elle est plus ou moins équivalente à celle de la “vieille” DS Lite qui est plus endurante que la DSi. En plus du traditionnel mini stylet de 10 cm que l’on range dans la console, la DSi XL est également livrée avec un stylet aux dimensions d’un véritable stylo à bille, nettement plus pratique à prendre en main.

Et c’est tout? Oui, pour le reste la DSi XL est en tous points identique à la DSi. Bien que les écrans soient plus grands, ils n’affichent pas non plus une définition supérieure, ce qui aurait d’ailleurs demandé des jeux adaptés. Même les boutons sont de même taille que sur la DSi, ce qui est un peu dommage car des boutons plus grands auraient pu améliorer le confort de jeu. Pour tous les détails techniques, je vous invite à relire mon article sur la Nintendo DSi.

La Nintendo DSi XL, c’est un peu comme un iPad: plus grand, plus confortable à utiliser mais impossible à glisser dans une poche. Les joueurs nomades lui préféreront la Nintendo DSi classique qui reste bien entendu en vente. La version XL coûte à peine plus cher, avec un prix conseillé de 175 EUR. Elle est disponible en Europe en version chocolat ou bordeau, des couleurs qui à mon avis plairont surtout au troisième âge.

Nintendo planche déjà sur une nouvelle version de la DSi prévue pour la fin de l’année, qui affichera des images en 3D!

Forza Motorsport 3

Jeux Vidéo

Microsoft Belux a eu la sympathie de m’inviter le mois dernier à une conférence de presse concernant le lancement de leur dernier jeu phare: Forza Motorsport 3. J’ai eu l’occasion de m‘éclater pendant plusieurs heures sur cette nouvelle référence du jeu de course automobile sur Xbox 360. Nul doute que celui-ci possède l‘étoffe d’un grand titre capable de rivaliser avec un certain Gran Turismo 5 qui sortira prochainement sur la PlayStation 3 de Sony.

Forza 3 est un jeu de simulation automobile au réalisme très poussé. Microsoft se vante d’ailleurs d’avoir mis à contribution de nombreux pilotes professionnels afin de s’assurer que les sensations de conduite soient retranscrites au mieux. Ce jeu propose une centaine de circuits variés et parfaitement reproduits, à la bosse près. Les graphismes sont plutôt impressionnants, en particulier ceux des quelques 400 véhicules proposés, de toutes marques, dont la modélisation et le rendu sont à couper le souffle et démarquent ce titre de la concurrence. Une gestion des dégâts assez avancée est également présente et contribue à l’immersion. Par contre, on remarque parfois un léger aliasing, quelques problèmes de clipping (éléments qui apparaissent ou disparaissent subitement) et certains détails du décor un peu grossiers, mais cela reste mineur en comparaison avec la qualité de l’ensemble.

Forza Motorsport 3 Event chez Microsoft BeluxForza Motorsport 3 Event chez Microsoft BeluxForza Motorsport 3 Event chez Microsoft BeluxForza Motorsport 3 Event chez Microsoft BeluxForza Motorsport 3 Event chez Microsoft BeluxForza Motorsport 3 Event chez Microsoft Belux

Pour continuer la liste des petits défauts, j’ai trouvé les temps de chargement après sélection du circuit plutôt longs. Enfin, l’intelligence artificielle de vos adversaires est assez moyenne et ils ont plutôt tendance à foncer dans le tas.

Bien que Microsoft claironne qu’il s’agit d’une vraie simulation, j’ai trouvé Forza 3 vraiment très beaucoup plus accessible aux débutants que Gran Turismo, notamment grâce à différents modes de difficulté offrant pour certains un pilotage semi-automatique ainsi que la présence d’un système permettant de “rembobiner” l’action à tout moment afin de corriger une erreur fatale de pilotage, fonction qu’on retrouve habituellement dans des titres récents plus orientés “arcade” tels que Need for Speed. Il est également possible de jouer à deux sur un même écran divisé, ce qui devient de plus en plus rare dans les jeux actuels et vaut la peine d‘être signalé. Quant à la musique, elle est plutôt sympathique et colle bien à l’ambiance. Dans l’ensemble c’est donc une très bonne pioche et à mon avis le meilleur jeu de course automobile disponible à l’heure actuelle sur Xbox 360.

Durant cette conférence, Microsoft a également communiqué ses futurs plans concernant la Xbox 360. Leurs 4 pôles stratégiques sont: les jeux, les média, les réseaux sociaux et le projet “Natal”.

Au niveau média, un service de location de films de type “vidéo à la demande” a fait son apparition en septembre dernier en Belgique et à présent il est également possible de visionner des vidéos en résolution Full HD (1080p), ce qui est rare.

Du côté des réseaux sociaux, la Xbox 360 a commencé à copier la Wii et son concept de “Mii”, ces petits personnages que vous pouvez façonner à votre image. Sur Xbox 360, ceux-ci portent le nom d’avatars, sont beaucoup plus détaillés que sur Wii et ont fait leur apparition avec la nouvelle interface NXE sortie en novembre 2008. Mais à présent elle ira beaucoup plus loin en proposant des applications FaceBook, Twitter, Last.fm ou encore Windows Live Messenger, accessibles depuis le “Dashboard”. Les deux premières viennent juste de faire leur apparition officielle et sont de vraies réussites, en particulier le client FaceBook très complet qui donne envie de passer plus de temps sur sa TV. Bref, du côté des réseaux sociaux Microsoft est nettement en avance sur ses concurrents. En particulier, Nintendo devrait suivre l’exemple pour sauver la Wii du naufrage puisque sa vocation “sociale” est l’un de ses arguments de vente principaux. Malheureusement, ces nouvelles applications requièrent un abonnement Xbox Live Gold (payant), du moins pour l’instant. Vous pouvez par contre essayer gratuitement toutes ces fonctions habituellement réservées aux comptes Gold pendant la période du 25 au 30 novembre 2009.

Reste pour terminer le projet “Natal” qui risque de faire beaucoup de bruit à sa sortie. Pour ceux qui n’en auraient pas encore entendu parler, il s’agit d’un système de contrôle de sa console au moyen d’une reconnaissance faciale et corporelle. En résumé, imaginez un système de contrôle similaire à celui de la Wii mais reconnaissant les mouvements de tout votre corps ainsi que votre voix, sans aucune manette mais au moyen d’une webcam haute définition et d’un microphone. Ce système sur lequel Microsoft mise gros sera compatible avec toutes les consoles Xbox 360 et permettra également de naviguer facilement dans les menus de la console par une simple gestuelle, sans la moindre télécommande. Sortie prévue l’année prochaine.

PS3 Slim et PSP Go

Jeux Vidéo

Pour cette rentrée 2009, Sony a sorti 2 nouvelles consoles de jeux. La première n’est autre que la nouvelle version de la PlayStation 3, baptisée officieusement “PS3 Slim”. Comme ce nom l’indique, elle est principalement 33% plus petite et 36% plus légère que le précédent modèle qu’elle remplacera définitivement. La finition passe aussi du brillant au mat ce qui est assez appréciable pour ne pas laisser d’empreintes de doigt au moindre toucher. A propos de toucher, les boutons tactiles pas toujours très précis ont été remplacés par des boutons-poussoirs classiques de bonne facture.

Ce nouveau profil a bien entendu été rendu possible par une réorganisation et miniaturisation plus importante des composants internes qui permet également à la PS3 Slim d‘être nettement plus efficace en termes de consommation d‘énergie par rapport à l’ancien modèle. Souvenez-vous, dans un précédent article j‘écrivais ma grande surprise face à la consommation d‘énergie ahurissante de la première PS3, à l’heure où on parlait déjà d‘écologie à tout va. On dirait que les ingénieurs de Sony ont bien retenu la leçon puisque la PS3 Slim consomme environ moitié moins d‘électricité, soit entre 75 et 100 Watts! Une évolution stupéfiante qui place la PS3 à égalité ou presque avec la dernière génération de Xbox 360 (nom de code “Jasper”) au niveau de la consommation électrique.

L’ancienne PS3, dans sa version dotée d’un disque dur de 80 Go, était précédemment vendue au prix de 400 EUR et voit son prix baisser à 300 EUR en vue de liquider les stocks. Or la nouvelle PS3 Slim est vendue au même prix, avec un disque dur de… 120 Go! Consommation électrique fortement réduite, disque dur plus grand, prix égal: il n’y a plus aucune raison d’acheter le précédent modèle, sauf si vous êtes collectionneur, nostalgique ou amateur d’oeufs cuits sur une taque brillante. Le seul gros reproche qu’on puisse faire à Sony est de ne fournir qu’un simple câble audio/vidéo classique totalement démodé avec la console alors qu’un câble HDMI est indispensable pour pouvoir restituer les images en haute définition des jeux et films Blu-Ray. Microsoft est plus généreux en fournissant une connectique complète avec la Xbox 360 “Elite” qui possède elle aussi un disque dur de 120 Go.

Si je trouve la PS3 Slim assez réussie, je n’en dirai pas autant de la PSP Go, la nouvelle console portable de Sony sortie début octobre. Tout d’abord, sachez que la PSP Go ne remplacera pas la traditionnelle PSP-3000 qui continuera à être vendue; il s’agit plutôt d’une alternative à celle-ci visant les joueurs les plus nomades et fortunés. Le concept de base est plutôt intéressant: à l’heure où les média (musique, films) sont de plus en plus dématérialisés, la firme nippone a fait le pari de créer une autre version de la PSP dédiée exclusivement aux jeux téléchargés et la rendre par la même occasion plus compacte et légère grâce à la place libérée par le lecteur de disques optiques UMD. Son poids de 160g n’est cependant que 15% plus faible que celui de la PSP-3000. Elle est surtout nettement plus compacte: il s’agit de la première PSP que vous pouvez véritablement glisser dans une poche de pantalon sans qu’elle dépasse et sans risque d’exploser les coutures. Il faut admettre que le design est très attrayant.

Pour atteindre cette compacité bien pratique, la PSP Go possède un écran coulissant, un système déjà utilisé par de nombreux téléphones portables. Vous devez donc l’ouvrir pour accéder à la croix directionnelle, aux boutons et au pad analogique. Premier problème constaté, et non des moindres: les boutons sont petits et placés beaucoup trop près l’un de l’autre ce qui fait que ceux qui ont des gros doigts appuieront inévitablement sur plusieurs boutons à la fois et auront beaucoup de mal à jouer. Pire, le pad analogique déjà très moyen est déplacé à droite de la croix directionnelle et devient presque inutilisable, et l’accès aux boutons L et R disposés sur la tranche est gêné par l‘écran ouvert. On pourra également regretter que l‘écran, bien qu‘étant de grande qualité, soit plus petit que sur les autres modèles de PSP (3,8 pouces au lieu de 4,3 pouces), surtout qu’un grand écran est l’atout majeur de la PSP face à la Nintendo DS. Il demeure néanmoins un peu plus grand que celui d’un iPhone ou iPod Touch (3,5 pouces).

Pour ce qui est des changements et nouveautés, la PSP Go intègre principalement une imposante mémoire interne de 16 Go lui permettant de stocker les jeux téléchargés et divers média. Rappelons que la mémoire interne de la Nintendo DSi n’est que de 256 Mo, même si ses jeux sont généralement beaucoup plus compacts. La possibilité d’utiliser des cartes mémoire est toujours présente, même s’il s’agit cette fois de Memory Stick Micro au lieu de Memory Stick Pro Duo sur les autres modèles de PSP. Sony reste donc fidèle à sa technologie propriétaire de cartes mémoire, plus lente et plus chère que le standard SD adopté par l’ensemble de la concurrence. À noter qu’aucune carte mémoire n’est fournie avec la console. Enfin, la PSP Go possède un module Bluetooth en plus du traditionnel WiFi, ce qui lui permet de se connecter à Internet par le biais d’un GSM (tethering), d’utiliser des écouteurs sans fil ou encore de jouer au moyen d’une manette PS3 en lieu et place des commandes intégrées pour lilliputiens. Des fonctions très anecdotiques si vous voulez mon avis, surtout la dernière qui est presque un mea culpa de la part de Sony pour avoir intégré des commandes inconfortables. Une fonction qui sera évidemment rarement utilisée puisqu’elle requiert de posséder une manette PS3, de la trimballer avec sa console portable (la manette ne rentre pas dans une poche) et enfin au moment de jouer, de déposer la console sur un support!

L’autonomie de la console est strictement identique à celle des modèles précédents soit environ 4 ou 5 heures de jeu ce qui est décevant quand on sait que ce modèle consomme moins d‘énergie que la PSP-3000. D’autant plus que la batterie de la PSP Go n’est pas remplaçable! Sony a décidé de faire comme Apple avec ses derniers produits. Oubliez donc l’idée d’une batterie de rechange à emporter afin de prolonger l’autonomie. Comme si cela ne suffisait pas, le chargeur possède un câble d’une longueur ridicule de 1 mètre qui vous empêchera la plupart du temps de jouer avec la console branchée sur le secteur.

Pour le reste, la PSP Go est virtuellement identique à la PSP-3000: même processeur, même quantité de RAM, mêmes jeux, seul le support de stockage de ceux-ci change puisqu’on passe d’un disque UMD à la mémoire interne de la console. Ce qui implique la nécessité de mettre en place un système de transition d’un support à l’autre. Malheureusement Sony a sorti sa nouvelle console sans trouver de solution techniquement et juridiquement valable à ce problème. À l’heure actuelle, la PSP Go ne peut rien faire avec les jeux PSP sur UMD en votre possession ou vendus en magasin. D’une part parce qu’il n’existe encore aucun système permettant d’associer un exemplaire de jeu sur UMD à un compte en ligne afin de pouvoir le télécharger sur sa PSP Go. D’autre part parce que très peu de jeux sont actuellement disponibles en ligne sur le PlayStation Store. Pour se faire pardonner, Sony s’engage à offrir 3 jeux en téléchargement parmi une liste de 17 titres aux joueurs européens possédant également une ancienne PSP ainsi qu’un jeu sur UMD. De nombreux acheteurs de PSP Go mal informés se déclarent lésés et en colère.

J’allais presque oublier de vous parler du pire: son prix. Cet engin est vendu à 250 EUR, sans jeu. Vous avez bien lu. Pour le même prix, vous avez une Xbox 360 Elite. Même l’iPod Touch version 16 Go est moins cher. Je rappelle que la PSP-3000 coûte 170 EUR, offre une meilleure prise en main, la même autonomie et fait fonctionner les jeux sur UMD au même titre que les jeux téléchargés (stockés sur une carte mémoire externe). Je pense qu’elle a encore de beaux jours devant elle, en attendant que Sony mette au point une alternative digne d’intérêt.

Wii MotionPlus

Jeux Vidéo

Peu après la conception de la Wii, Nintendo s’est attelé, en réponse à une demande de la part des développeurs, à la création d’un accessoire permettant d’augmenter la précision de sa manette de jeu détectant les mouvements, la fameuse Wiimote. En effet, si la manette seule convient bien à la plupart des jeux destinés aux joueurs occasionnels, la détection des mouvements qu’elle fournit n’est pas vraiment adaptée aux situations demandant précision et rapidité. D’où l’utilité de ce module additionnel incluant deux nouveaux super senseurs. Deux ans après, le voilà qui débarque sur le marché sous le nom de Wii MotionPlus.

L’accessoire en question mesure environ 2 centimètres de long et ne pèse que quelques grammes. On l’attache à l’extrémité de la Wiimote sur le connecteur d’extension utilisé pour le Nunchuck tandis que le Wii MotionPlus inclut lui-même un autre connecteur d’extension. La gêne occasionnée par la présence de ce léger appendice est minime et l’autonomie de la batterie de la WiiMote en est peu ou pas affectée. Les jeux existants ne peuvent pas tirer parti de la précision accrue apportée par cet accessoire. Seuls les nouveaux jeux conçus spécialement pour lui le pourront.

À l’heure actuelle, les jeux compatibles sont très peu nombreux. Le plus connu et annoncé par Nintendo comme étant le plus optimisé à l’heure actuelle pour le MotionPlus est Wii Sports Resort, sorti en juillet. Il s’agit de la suite du célèbre jeu multisports familial livré avec chaque console, proposant une dizaine de nouvelles activités: escrime, frisbee, tennis de table, canoé et j’en passe. La précision supplémentaire apportée par le MotionPlus est variable suivant les jeux. Techniquement l’accessoire fournit des données quasiment parfaites selon les spécialistes, encore faut-il que les jeux sachent les exploiter correctement pour que la jouabilité soit réellement améliorée par rapport à un jeu à la Wiimote seule. À priori c’est le cas pour Wii Sports Resort même si tous les gens l’ayant testé ne semblent pas convaincus. C’est donc plus une simple évolution qu’une révolution.

L’accessoire seul est vendu au prix de 20 EUR mais on peut également l’acheter en bundle avec Wii Sports Resort à 50 EUR. Étant donné la qualité et la diversité de ce jeu (et le fait que celui-ci ne soit pas vendu seul), ce deuxième investissement paraît plus raisonnable. Reste à voir si de futurs jeux pourront faire l’unanimité sur l’utilité de cet accessoire. À ce propos, je serais curieux de savoir combien d’entre vous utilisent toujours leur Wii Balance Board et combien l’ont planquée sous le tapis depuis des mois.

En attendant, la console Wii (sans le MotionPlus) est toujours vendue à 250 EUR, le même prix que lors de sa sortie il y a presque 3 ans, alors que ses concurrents ont déjà bien baissé leurs prix! Un petit effort, Mr Iwata…

Mise à jour (octobre 2009): Ca y est, Nintendo a enfin baissé le prix de la Wii de 50 EUR. Elle est à présent vendue au même prix que la Xbox 360 (pack Arcade) qui est quand même nettement plus puissante et plus orientée multimédia même si elle est aussi plus volumineuse et que ses jeux sont plus chers.

Nintendo DSi

Jeux Vidéo

Avis aux fans de la fameuse console de jeu portable à double écran, Nintendo a enfin mis en vente sa nouvelle DS sur le marché européen, 5 mois après sa sortie au Japon. Il s’agit de la troisième déclinaison de la DS, baptisée DSi.

À première vue, celle-ci ressemble fort à la DS Lite. Un nouvel emplacement pour cartes mémoires de type SD(Secure Digital) a fait son apparition sur le côté droit de la console, ce qui vous permettra d’y stocker entre autres des images et de la musique. Par contre, le port GBA a disparu donc vous ne pourrez plus jouer aux anciens jeux GBA ni aux jeux DS qui exploitaient un accessoire connecté sur le port GBA, tels que Guitar Hero: On Tour et son “Guitar Grip”. À l’origine, cette nouvelle DSi devait également posséder un deuxième slot pour cartouches DS mais le prototype lourd et volumineux de ce modèle fut refusé par la direction de Nintendo fin 2007, obligeant les ingénieurs à reconcevoir la console. Au final, la DSi qui a débarqué chez nous ce 3 avril 2009 se révèle 12% plus fine et quelques grammes plus légère que la DS Lite, et ce malgré les nouvelles fonctionnalités. Passons-les donc en revue:

Pour illustrer tout cela, voici une jolie vidéo qui aurait également pu faire office de publicité pour une lessive ultra blanchissante.

Nintendo a donc tenté de rendre sa nouvelle DS plus “multimédia” afin peut-être de rivaliser avec la Sony PSP qui reste championne dans ce domaine. Malheureusement, sans le support du MP3, sans possibilité de lire des vidéos et avec des objectifs de type webcam de 0,3 mégapixels sans autofocus ni flash, on comprend rapidement que la DS n’est pas plus multimédia qu’une calculatrice graphique. Comprenez qu’un GSM d’entrée de gamme à 100 EUR, déjà plus compact que cet engin, fera des photos de bien meilleure qualité tandis qu’il lira les fichiers audio MP3 et AAC ainsi que des fichiers vidéo sans problème. Par contre j’attends avec impatience les premiers jeux exploitant la webcam de façon inventive de façon similaire à l’ EyeToy sur PS2: nul doute qu’ils remporteront un franc succès. Les premières cartouches de jeu exploitant les nouvelles capacités de la DSi ne devraient pas apparaître avant 2010.

Nul besoin d’attendre l’année prochaine pour se procurer quelques titres via le DSiWare. Il est d’ores et déjà possible d’y télécharger gratuitement la nouvelle version du navigateur web conçu spécialement pour la DSi. L’ancienne version, sortie fin 2006 et adaptée aux précédentes DS, est encore disponible au prix controversé de 40 EUR sous la forme d’une cartouche de jeu couplée à un module d’extension de mémoire à placer dans le slot GBA et se révèle totalement inutilisable car d’une lenteur affligeante, sans oublier le fait que le chiffrement WPA n’est pas supporté ces consoles pour la connexion au point d’accès. Basé sur le nouveau moteur de rendu d’Opera 9.5 et exploitant pleinement le CPU plus véloce et la plus grande quantité de RAM de la DSi, le nouveau navigateur web téléchargeable ne nécessite aucun équipement additionnel, s’installe directement dans la mémoire flash interne, est accessible en permanence et permet de surfer dans des conditions enfin confortables et similaires à celles de la chaîne Internet sur Wii. Il possède un moteur d’exécution javascript mais n’est pas compatible avec Flash.

Dans l’ensemble, la DSi fait tout aussi bien voire mieux que la DS Lite, mais elle a quand même un défaut: l’autonomie de la batterie a été réduite d’un bon 40% et passe de 7-11 heures avec l‘écran réglé en luminosité quasi-maximale sur la DS Lite à 4-6 heures sur la DSi. Il faut dire aussi que la nouvelle batterie fournit seulement 850 mAh au lieu des 1000 mAh de la batterie de la DS Lite. En fait, la toute première DS (type moule à gaufres) utilisait une batterie de même capacité que celle de la DSi.

Nintendo a également saisi l’opportunité de l’introduction de la DSi sur le marché pour lutter contre le piratage de plus en plus banalisé sur DS à cause de ces cartouches spéciales appelées linkers (dont notamment le fameux R4) comprenant un emplacement pour cartes mémoire de type MicroSD sur lesquelles on peut copier des logiciels et jeux obtenus légalement ou non. Les anciens linkers pour DS et DS Lite ne fonctionnent pas sur la DSi. Cela n’a pas arrêté les concepteurs de linkers qui ont immédiatement sorti de nouveaux modèles compatibles DSi usant d’un artifice qui fait croire à la console qu’il s’agit de jeux DS originaux. Pour tous ceux qui seraient tentés d’utiliser l’un de ces linkers avec la DSi, prenez garde: tout d’abord, il n’est pas exclu qu’une future mise à jour du logiciel de la DSi les rende inutilisables. Ensuite, sachez que la DSi est capable de garder une trace de certaines cartouches de jeux “spéciales” que vous y aurez insérées, pour ensuite aller les communiquer à Nintendo via Internet lorsque vous vous connectez au DSiWare avec votre identifiant personnel! Mise à jour (13/05/2009): Cette dernière information était en réalité un poisson d’avril, même si ceci serait techniquement possible. Mais cela ne signifie pas pour autant que la DSi sera une console beaucoup moins piratée que les précédentes DS sur le long terme, au contraire. En effet, avec son firmware reprogrammable et son emplacement pour cartes mémoire intégré, il n’est pas exclu d’imaginer que dans un avenir plus ou moins proche il sera possible, comme c’est déjà le cas avec la PSP, de la reprogrammer avec un firmware non officiel permettant de lancer directement des jeux illégaux copiés sur une carte mémoire, sans équipement additionnel! Il ne s’agit bien sûr que d’une hypothèse à l’heure actuelle mais je ne serais pas étonné que l’avenir me donne raison.

Sachez également qu’alors que les cartouches de jeux DS et les précédentes consoles DS ne sont pas zonées, le logiciel système de la DSi et les jeux téléchargés sur le DSiWare le sont, et peut-être que certaines futures cartouches de jeux DSi le seront aussi, ce qui signifie que la DSi européenne ne peut faire fonctionner que les nouveaux jeux DSi européens.

La DSi est à présent en vente partout au prix de 170 EUR TTC soit 20 EUR de plus que la DS Lite lors de sa sortie. Elle est pour le moment uniquement disponible en deux coloris: blanc ou noir. On pourrait s’attendre à ce que la DS Lite baisse de prix dans nos contrées mais il n’en est rien puisqu’on constate qu’elle reste en vente à un prix variant généralement entre 140 et 150 EUR. Nintendo assurera le support des précédentes DS pendant encore un bon bout de temps, ce qui est compréhensible étant donné qu’elles représentent un marché potentiel de plus de 100 millions de consoles vendues dans le monde. Si vous possédez une DS Lite et que vous avez lu cet article attentivement, vous comprendrez qu‘à l’heure actuelle elle n’a pas à rougir face à la DSi et vous n’avez quasiment aucune raison de la remplacer. Si par contre vous n’en possédez pas et que la DS vous a séduit, optez pour la DSi étant donné son prix à peine plus élevé, sauf si vous dénichez une DS Lite à prix cassé qui en vaut certainement tout autant la peine. L’avenir nous dira si la DSi a beaucoup plus à offrir que ses ancêtres.